Centre COMParte, pour la réconciliation, la paix et la convivialité dans un quartier vulnérable de Bogota

Le Centre COMParte se trouve dans le quartier de Santa Rosa, dans la localité de San Cristobal, au sud de Bogotá. Cette localité est un exemple parfait des zones de post-conflit à Bogotá. Dans des espaces restreints, cohabitent : la population historique, des déplacés internes (qui ont fui la violence du conflit), démobilisés des différents groupes armés. La communauté doit évoluer dans ce contexte social caractérisé par l’absence de pouvoirs public, le manque d’opportunités et de nombreuses difficultés socio-économiques. Ainsi le Centre COMParte propose un espace adapté aux besoins des populations les plus vulnérables, des activités culturelles, artistiques et entrepreneuriales en réponse à ce contexte urbain particulier des zones de post-conflit à Bogotá. Durant l’année 2015, le centre COMParte a mis en place des événements culturels et de convivialité, des ateliers culturels (breakdance et graffiti) et des cours de français.

CAMPAIGN OBJECTIVES

-Amener aux quartiers de la localité de San Cristobal (400 000 habitants) un espace collectif proposant des activités culturelles, artistiques et entrepreneuriales.
-Construction de projets communautaires afin de recréer des liens sociaux et solidaires.
-Initier des projets de vie et des projets professionnels.
-Développer et valoriser des valeurs humaines essentielles pour la convivialité au sein du quartier.
-Réduire la délinquance (consommation de drogues, gangs, activités illicites) chez les jeunes.
-Faire découvrir aux jeunes de nouvelles pratiques culturelles et artistiques.
-Favoriser l’intégration sociale des jeunes par l’articulation entre la communauté, l’art et la culture.

HOW THE OBJECTIVES WERE ACHIEVED

Pour PSF, l’art, la culture et le travail, sous toutes ses formes, représentent des moyens efficaces afin de reprendre confiance en soi et de considérer les autres et sa communauté comme une opportunité. A travers ces activités, le centre COMParte a su créer une relation à long terme avec eux, tout en développant des projets professionnels et entrepreneuriaux. Le centre COMParte a proposé plusieurs activités durant l’année 2015 :
-Organisation de 2 cycles de 3 mois de Breakdance (20 participants/33 heures de cours)
-Organisation de 2 événements culturels et de convivialité (2 journées complètes, plus de 200 participants), journées caractérisées par la représentation de breakdance et de rap par des jeunes du quartier, ateliers de graffiti, spectacle de clowns, ateliers sur la convivialité et repas communautaire.
-Organisation de 2 séances de ciné-débat (20 participants).
-Organisation d’un cycle de 3 mois de cours de français (20 participants/12 heures de cours).

CAMPAIGN INNOVATIONS

Le centre COMParte a su faire ses preuves concernant sa contribution à la communauté, de par la création de nombreuses activités, pensées en fonction des besoins et des goûts des participants et par la création d'un espace de convivialité. Le centre COMParte veut inclure dans ce projet les sous-cultures très influentes chez les jeunes, la culture urbaine tient une certaine importance à Bogotá, surtout dans les localités où les revenus sont les moins élevés. Pour PSF, il est essentiel de mettre en avant cette culture. Ainsi le centre COMParte se positionne face au contexte de post-conflit en Colombie en voulant contribuer au processus de paix et à la réconciliation des différentes communautés de la société colombienne contemporaine.

CAMPAIGN IMPACT

Il y a eu une participation importante de la part de jeunes aux activités. Ils ont pu apprendre des techniques de danse et de graffiti. Ceci a permis de révéler certains talents et passions pour que les jeunes trouvent de nouveaux moyens d’expression. De plus, les événements communautaires ont rassemblé de nombreuses personnes du quartier ce qui est un début dans la volonté de créer une convivialité, que les gens apprennent à se rencontrer et à sortir des clichés qui constituent leur principal conception des autres.
Malgré les divisions qui existent au sein de ce quartier, avec plus d’un an d’expérience, COMParte est devenu un lieu de rassemblement pour la communauté, dans un territoire ou les conséquences du conflit armé se font sentir quotidiennement. Sur le long terme, les valeurs véhiculées à travers les activités de COMParte, sont les meilleures garanties de réconciliation et de la paix.

CHALLENGES FACED

La localité de San Cristobal est l’une des plus pauvres de la capitale colombienne. De plus, la population est composée de déplacés internes (qui ont fui le conflit), de démobilisés ayant appartenu à différents groupes armés et qui sont en phase de réinsertion (faisant suite à un processus d’amnistie mis en place par l’Etat) et d'une population historique à faibles revenus. Le plus grand défis qu’a donc rencontré le centre COMParte est de faire participer la population car il doit faire face à des populations qui n’ont pas envie de participer collectivement et rencontrer les autres communautés du quartier. De plus, suite au conflit armé, de nombreuses personnes ont perdu leur confiance dans les institutions. Le centre COMParte a donc dû faire un travail important sur la confiance entre la population et le centre. Créer une convivialité entre des populations déplacées, des anciens guérilleros et la population du quartier demande une réelle reconstruction collective.

LESSONS LEARNT

Nous voulons que COMParte devienne un réel espace de convivialité et nous avons identifié que les femmes étaient une des populations les plus vulnérables. La condition des femmes dans cette localité est caractérisée par un sous-emploi, un isolement social et culturel, des mères souvent très jeunes, une vie marquée par un déracinement suite au conflit armé colombien ainsi qu’une place de chef de famille. Beaucoup de femmes se trouvent dans une situation difficile, avec des revenus très faibles, voire inexistants. Afin de remédier à ces deux points, le projet COMParte veut lancer deux nouveaux projets pour l’année 2016 :
-Création d’un café social au sein du centre permettant de créer deux emplois destinés à des femmes et un espace social ouvert aux populations de la localité.
-Création d’un atelier textile permettant de créer six emplois à destination des femmes afin de leur permettre d’acquérir une expérience professionnelle et d’accéder à des revenus fixes.